Skip to main content
Fb

Vent des lanternes

Peuchmaurd Pierre

Éditions Courantes
haïku

ISBN : 978-2-913751-53-8

9,00


« Quelle autre forme poétique mieux que le haïku peut traduire ce vertige de la sensation que rien n’encage, n’attrape, rétive à toute expression, ou du moins à toute assignation de sens ? Faut-il parler à son propos de vision intérieure, de phrase prosodique suffisamment brève pour qu’elle se garde en tête, ou encore de voix en soi, pour soi, livrée et reprise à temps, avant que le poème, larguant les amarres, en passe par le risque de quelque épreuve, s’autonomise en quelque sorte, pour le meilleur et pour le pire ? Ou mieux est-il le haïku si proche de la sensation, de ce qui s’oublie, l’air qui ne peut s’oublier ?
Dans un beau recueil, Vent des lanternes, Pierre Peuchmaurd (1948-2009) laisse entendre ce ravissement où se croise tout un monde, convié et congédié en un éclair :

Elle ne baisse pas
avant de s’éteindre,
l’éternité

Le paradoxe étant que le haïku distille sans compter la prodigalité de l’univers de ce poète :

Boiteuse
comme un vieux pirate
la chouette du grenier

Lisière rouge –
le soleil
a saigné sur les bois

Appel des chiens,
aboiement du renard, lunes
Dormir sans toi

Libellule rouge
une fois seulement
La vie sans ailes

Même l’écriture qui délimite, assigne à existence, ne peut y être exclusive, de quelque manière :

L’aube et la sirène des pompiers –
nous vivons
dans ce monde, pas ailleurs »

par Patrice Beray, Mediapart – Blog Inspire, ce n’est rien, 10 mai 2014

2014 – 48 p. sous couverture à rabats – 11 x 17 cm Pierre Peuchmaurd

I am custom tab default content. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Vent des lanternes”

Shopping Cart