Skip to main content
Fb

Bernard Ollier exagère la Tour Eiffel

Ollier Bernard

Grands Poèmes
Poésie

ISBN : 978-2-913751-67-5

12,00


Un long poème dont chaque vers contient le nom Tour Eiffel : monument personnifié qui occupe, de façon obsédante, l’esprit et le corps d’un homme durant toute sa vie. Objet de querelles, de scènes comiques, de longs monologues, Tour Eiffel érotisée, qui, au final, nous livre des pages pleines de drôlerie et de nostalgie poétique : Bergère, Ô Tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin…. Par un jeu admirablement maîtrisé de la répétition, jamais monotone, l’auteur pousse son poème au sommet… de la Tour Eiffel !

Bernard Ollier vit, écrit, crée dans le Gers, il lève chaque jour les yeux sur la tour d’un château ouvert à tous les vents de l’imagination…
« Qui ? dites-vous : “Qui exagère la Tour Eiffel ?” C’est une de vos devinettes ? Eh bien, je dirais… Guillaume Apollinaire ?
— Ah oui : Bergère, Ô Tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin… oui, bien sûr, mais non.
— Sonia Delaunay, alors ?
— Non plus.
— Son mari, en décorateur de produits dérivés, tabliers, torchons et serviettes à la page 23 ?
— Pas davantage.
— Et si je disais… Raoul Dufy ! page 23, pareil ?
— Vous n’y êtes plus du tout ! Vous allez chercher bien trop loin : c’est tout bêtement Bernard Ollier qui exagère la Tour Eiffel.
— Alors là, c’est vous qui exagérez, je le sais bien que c’est Bernard Ollier, puisque c’est le titre qui le dit ! Mais le titre ce n’est qu’un titre, et tout ça ne nous dit pas qui est l’auteur du titre.
— Ah ça, par exemple ! Vous avez raison, l’auteur. L’auteur, c’est juste, il n’y en a pas… mais qu’à cela ne tienne, on va vous l’ajouter, on va pas se compliquer la vie. »

2018 – 60 p. sous couverture à rabats – 15 x 24 cm

EXTRAITS

I am custom tab default content. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Shopping Cart